L’actualité >

Joyeuses Pâques !

Il est vraiment Ressuscité ! Alléluia !
Nous vous souhaitons une belle fête de Pâques, à vos familles et proches, sur les 5 continents !

Les crises de proportions inédites, comme la pandémie actuelle, sont porteuses de perturbations et de

 chaos. Cette année, Pâques nous appelle à prendre l’initiative face au futur émergent. Le pape François nous explique que parfois, le déracinement peut être source de guérison ou de métamorphose. Il nous donne l’occasion de rêver, de développer de nouvelles idées et de penser hors des sentiers battus, ou, plus simplement, de prier selon notre manière bien à nous.


Quand on est expulsé d’un terrain de football et envoyé en touche, tout change. Durant le confinement actuel lié à l’épidémie de coronavirus, nos habitudes, nos réflexes, les repères de notre existence qui se dessinent au fil du temps, se sont modifiés et nous avons tous appris à vivre différemment. Nous devons garder les yeux fixés sur l’horizon à tout moment, comme Jésus l’a fait, et enseigner à nos yeux à identifier de nouvelles branches vertes, bourgeonnantes après cette taille aussi sévère.


Cet émondage, cette purification, nous met au défi de développer la patience, la tolérance, la compréhension, la capacité à pardonner, et nous insuffle une empathie renouvelée à l’égard des pauvres et des plus faibles. Elle nous appelle à son tour au silence et à la solitude. Le silence et la solitude renforcent souvent notre expérience de la prière et notre connexion avec Dieu, et avec l’aide de Dieu, nous parviendrons à rejeter les tentations que nous rencontrerons en chemin. Prendre le temps de lire des livres inspirants, des biographies, des autobiographies, écouter de la musique, se livrer à des passe-temps constructifs et créatifs, nous aidera à nous préparer pour le futur émergent. Munie de ces compétences, chacune de nous pourra alors émerger en tant que guide.


Lorsque nous écouterons, contemplerons, parlerons à Jésus comme nous parlerions à une amie proche, nous endosserons alors automatiquement la responsabilité collective de toutes les créatures de Dieu, perfectionnant ainsi ces transformations. Lorsque nous vivons de manière créative, nous sommes habilitées par l’Esprit divin. Lorsque nous abandonnons notre crainte de la mort aux pieds du Christ, nous entrons dans la vie éternelle dès maintenant plutôt qu’après la mort. La résurrection de Jésus nous a toutes assurées d’une vie éternelle, mais nous devons vivre pleinement notre vie présente. Dieu a confié à chacune de nous une mission et nous ne pouvons nous reposer tant que le royaume de justice, d’amour et de paix de Dieu ne deviendra une réalité sur terre.


En cette Pâques, le Seigneur nous met peut-être au défi de regarder au-delà de l’évidence, et de devenir les nouvelles Samaritaines du troisième millénaire. Nous voulons être des personnes du changement, des personnes de l’avenir, stimulées par la gratitude, l’humour, le rire, la générosité et l’amour inconditionnel. Nous voulons que la bonne nouvelle de notre rédemption soit connue de tous.


Pour remplir cette mission, nous devons nous demander comment être des agents de la résurrection pour les autres alors qu’ils passent de la mort à la vie nouvelle ? Comment vivre pleinement, même lorsque la mort nous rend visite sous l’une de ses formes, comme dans la crise actuelle du COVID-19 ? Vivons-nous une vie d’expansion, de curiosité et de conscience plus profonde ?
 


Joyeuses Pâques !
Sr Mudita Menona Sodder, RSCJ (IND)

Souce : rscjinternational.org

 


Rechercher
S'abonner à la newsletter Newsletter